• Cindy Brochard

Concevoir un logo et faire un gâteau, pourquoi c’est la même chose ?

Updated: Dec 16, 2019

Une histoire de singularité, de temps et d'expérience sensorielle.


Depuis que j'ai lancé mon activité, on me demande pourquoi passer par une graphiste quand on peut obtenir un logotype pour le prix d’une galette falafel au libanais du coin.

Mon tarif à moi étant plus près de celui d’une semaine à Marrakech (en basse saison quand même).


Un logo est un logo, certes, mais pour expliquer la démarche créative requise, je voudrais introduire les notions de singularité, de temps et d’expérience sensorielle.

Pour illustrer mon propos, plutôt que le kebab et la semaine de vacances (et pour me rapprocher du titre de l’article), je vais prendre l’exemple de la confection d’un gâteau au chocolat.



Pour faire un gâteau au chocolat,

vous avez plusieurs options :


Option 1 : Opter pour la recette rapide, sans effort.


Vous achetez le paquet « prêt à emploi » pour lequel il ne reste plus qu’à ajouter farine et oeufs, prêt en 15 minutes. À la fin, le « job » aura été fait, le gâteau sera là, cuit, comestible, remplissant votre estomac et même digeste.


Option 2 : faire le meilleur gâteau de votre vie


La singularité

Et oui, vous pouvez vous lancer dans la confection du gâteau au chocolat de vos rêves ! Aller chercher avec soin les bonnes matières premières et trouver la recette qui va sublimer chaque ingrédient !


Le temps

Vous allez prévoir un temps de repos entre chaque étape et permettre à la mixture de prendre toutes ses saveurs et ainsi obtenir des textures délicates.

La cuisson, douce mais certaine, finira de le rendre parfait.

Vous laisserez enfin le temps de repos nécessaire et vous vous appliquerez à travailler chaque détail pour le rendre plus beau et plus appétissant.


À la dégustation de ce gâteau, en plus d’avoir fait son « job » de gâteau au chocolat, votre nez, vos yeux et bien sûr vos papilles vont vivre une expérience magique.

En bonus, si vous ne le mangez pas d’une traite, il se gardera plus longtemps en conservant toute sa fraîcheur.


Cette démonstration métaphorique peut sembler être un truisme. Alors, si l’on remplace le gâteau par un logo, pourquoi cela n’est-il pas aussi évident ?




Un gâteau | Un logo dont on se souviendra



Le choix des ingrédients


Le logo d’une entreprise va lui aussi demander les bons ingrédients qu’il faut sélectionner avec soin.


Pour bien les choisir, il va falloir questionner longuement les porteurs de projet, leur faire oublier la recette classique et rapide pour imaginer ensemble leur propre recette, originale et unique.








La composition de la recette


Une fois la liste d’ingrédients donnée, bien que pas toujours compatibles, voire presque impossibles à intégrer dans un gâteau, mon travail va consister à élaborer la recette qui va séduire.

Vont se poser les questions suivantes :

• Quelle saveur devra t-on sentir en premier ?

• Quel goût devra rester une fois la bouchée dégustée ?

• Quelle couleur aura le gâteau et comment le rendre appétissant ?

• Plus globalement, comment le rendre aussi beau que bon afin qu’il y ait une continuité entre ce que l’on voit et ce que l’on va mettre dans sa bouche ?

• Dans l’idéal, comment la recette pourra être universelle ? C’est-à-dire appréciée par quiconque le goûte, quelque soit ses préférences.


En résumé, comment procurer une expérience sensorielle exceptionnelle ? C’est dans la réponse à toutes ces questions que le travail de graphiste prend toute sa valeur.


Au delà du goût pour le gâteau et de la vision pour le logo, nous cherchons à transmettre des émotions et à raconter une histoire à travers nos créations.


Pour arriver à cette magie, les créatifs vont pouvoir :





• Associer des

idées comme

on associe des aliments







Rendre tangibles des concepts clés comme

on crée un lien entre l’esthétique et le goût










Sortir des évidences et réinventer visuellement

un secteur d’activité

comme on réinvente une recette









Le tout en gardant à l’esprit de régaler le client et ses clients à lui.

C’est toute cette démarche qui justifie qu'un logo, comme un gâteau, s’il veut marquer les esprits ou les papilles, être porteur d’une expérience, ne peut être produit en un instant.



Simple comme bonjour


Le logo final d’une entreprise, lorsqu’il a été fait dans cette démarche, parait souvent être une évidence. A tel point que tout le monde se dit « J’aurai pu y penser, j’aurai pu le faire moi-même». C’est justement ce temps d’investigation, de recherche, de compréhension et de tests de combinaisons variées qui prodiguent au logo cette simplicité finale.

Comme le dicton le dit, les meilleures choses sont souvent les plus simples.

Cependant simple ne veut pas dire facile. Alors pour terminer sur une note gourmande, la prochaine fois que vous dégustez une pâtisserie, pensez aux nombreuses heures passées par le pâtissier à imaginer la recette et préparer le gâteau.

Pour que finalement il soit englouti en une bouchée !


Bon appétit :)



© 2020 | toom design