• Cindy Brochard

Où se cache l'inspiration ?

Updated: Oct 28

L’inspiration est têtue.

L’inspiration prend ses libertés.

L’inspiration décide quand elle vient.

Cependant, l’inspiration se présente lorsque l'on accepte de regarder le monde avec son propre regard. Sans filtre commun. Sans norme sociale. Sans appréhension.

Etre inspiré et par conséquent être créatif, ça se travaille, et, comme pour toute chose, plus on s’y entraine, mieux on y arrive.



J’entends souvent dans la bouche de mes proches :


« Je ne sais pas comment tu fais, je ne suis pas du tout créatif. »

Comme si cela était acté, définitif, irrémédiable.

Cela est bien dommage de s’arrêter à cette croyance, d’en faire une règle générale pour soi-même et ne rien faire du tout pour que cela change.

Je pense que l’on est ce que l’on veut être. Bien que je ne sois pas une grande adepte des méthodes, il y a quelques exercices pratiques que l’on peut mettre en oeuvre pour développer de nouvelles idées, trouver l’inspiration et par conséquent : développer son esprit créatif.

Vous connaissez tous le syndrome de la page blanche, commun à tous les artistes, auteur-e-s ou autre créatrices et créateurs …

Il n’est pas une fatalité en soi, il suffit d'aller au delà de son manque d’inspiration, que l’on couple trop souvent à un manque de motivation.

La motivation ici n’est pas un problème, ce dont vous avez besoin c’est de porter au bon endroit votre attention, VOS intentions.


Comment ?


• Puiser l’inspiration dans le moment présent


Regardez vraiment ce qui vous entoure.

Levez la tête.

Quand vous êtes quelque part, pensez vraiment à ce que vous y faites et non aux 1000 choses que vous devez faire ultérieurement. Laissez vous envahir par les sensations et les énergies.

Regardez sous un autre angle : les rues, les arbres, les bâtiments.. Penchez la tête, plissez les yeux, accroupissez-vous, tout ce qui peut faire que, l’espace d’un instant, un endroit par lequel vous passez chaque jour, prend une tout autre perspective.


Prenez aussi le temps de vous arrêter, même quelques secondes, faites le tour sur vous-même, fermez les yeux et sentez ce qu’il se passe autour de vous, avec votre odorat, votre ouïe et même votre épiderme.

J’ai récemment vu un film magnifique sur l’aspect sensoriel de notre quotidien. L’actrice principale, un jour, réalise que le bruit de la pluie en été et celui de la pluie en hiver sont complètements différents. Et cette révélation lui procure une joie immense.


Ce film m’a d’ailleurs inspiré l’écriture d’un poème que voici.

Et un jour l’odeur de la pluie,

La couleur du ciel dans une éclaircie,

La puissance du vent, Balayant quelques mèches de cheveux,

N’ont plus rien d’insignifiants,

Ils deviennent une révélation.


L'espace d’un instant, ils gagnent toute mon attention,

Ils résonnent en moi de toutes leurs vibrations,

Ils sont l'Objet et la Résultante de ce bonheur, qui, dès lors,

Nous est donné sans condition.


Les yeux s’embuent, les poils s'hérissent ,

Un léger sourire figé sur les lèvres,

Un effet plus puissant que l’herbe ou l’ecstasy,

Cette drogue, je peux à peine la nommer,

Elle est au delà de tout vocable,

À elle rien n'est semblable,

Elle me fait sentir exister,

M’ouvre une porte sur l’éternité,

Comme si plus rien,

Jamais,

Ne pouvait m’arrêter.


Chaque jour est un bon jour pour faire de nouvelles découvertes, et il n’y a pas deux jours qui se ressemblent. Chaque jour est donc un bon jour pour trouver de nouvelles idées et tester de nouvelles expériences.


Écoutez votre petite voix, ne la faîtes pas taire. Les idées sont partout, dans votre quotidien, dans les moments que vous vivez chaque jour, dans votre routine, dans la boisson de votre petit déjeuner, sur le trajet que vous prenez pour aller travailler, dans le sourire d’un passant que vous croisez. Tout est déjà là, ouvrez les yeux, mais pas seulement, ouvrez votre coeur, votre âme, et tous vos sens, sans en oublier un seul.





• Communiquez avec vous-même et le monde


Comme je le disais en introduction : ne cherchez pas l’inspiration, c’est elle qui viendra à vous.

Ne cherchez pas non plus des idées. Les idées ne se fabriquent pas, elles sont le produit de votre imagination, le fruit d’un processus inconscient entamé parfois il y a longtemps de cela, inspiré par d’autres personnes, projets, images, expériences…

« Rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme » fonctionne aussi avec des éléments aussi immatériels que les idées et l’inspiration.

Par exemple, On dit souvent que lorsque l’on part en voyage, l’on revient avec plein de nouvelles idées, plein d’inspiration... Pourquoi ?

Parce que lorsqu’on voyage, on prend le temps de regarder les paysages, les bâtiments, les gens, etc.


Avoir des idées, depuis le choix du repas pour le déjeuner jusqu’au choix de sa carrière, demande de s’écouter, d’accepter qui l’on est et de faire confiance à son regard.

Il ne faut pas non plus avoir peur de regarder ce qui se fait ailleurs. Pas nécessairement dans le même domaine que ce que vous cherchez. Justement, allez voir des choses qui ont à priori rien à voir avec ce pourquoi vous cherchez des idées.

Lorsque je regarde des éléments pour m’inspirer, en tant que designer graphique, je regarde tout, sauf le même type de supports ou les secteurs pour lesquels je dois créer et produire.

Dans un premier temps du moins.

Faire des croisements entre des secteurs qui n’ont à priori aucun lien permet de créer des choses plus innovantes.




• Adoptez un état d’esprit et faites confiance au temps


Une fois lancée, la première idée n’est pas toujours la bonne, elle n’est pas toujours satisfaisante. Combien de fois j’ai eu une idée en tête et, lorsque j’essaie de la poser sur papier, ça ne ressemble pas du tout à ce que j’avais envisagé dans mon esprit. Ce n’est pas grave. Cette première idée va être le début d’un processus jusqu’à un résultat satisfaisant et même réjouissant.

Comme l'exprime parfaitement le calligraphe François Cheng à propos de son art :


" Parfois je lutte avec une figure qui ne vient pas comme je l'ai rêvée. À ce moment, il me faut rester humble et patient. Il faut continuer à essayer jusqu'à ce que les moments de grâce arrivent. Bien des fois le sentiment de la défaite est remplacé, de façon inattendue, par celui du ravissement."

Une fois créée, laissez l’idée de côté. J’aime dire que je dors sur mes créations, non pas que je m’allonge sur mes carnets ou sur mon ordinateur, mais je ne les regarde plus pendant quelques temps et laisse mon cerveau travailler seul. Puis, j’y retourne plus tard et là, je peux regarder mon propre travail avec un oeil neuf. Ce nouveau regard va faire émerger de nouvelles idées. À force de tester et de peaufiner, l’idée de base va se transformer en un vrai travail dont je serai fière. Le brouillon vous appartient et peut rester caché dans vos fichiers, n’ayez pas peur de faire, d’essayer et de pratiquer, encore et encore.

Quand vous le sentirez, vous pourrez montrer votre travail au monde entier.



En définitive, plus qu’un talent ou une compétence, la créativité est un état d’esprit, une posture à adopter face à la vie et à vous-même.

Avec quelques outils et beaucoup de bonne volonté, l’on peut tous être en mesure de créer. Il peut s’agir de productions diverses et variées, en fonction de vos appétences. Ne vous freinez pas en partant du principe que vous ne savez pas faire ou que vous ne l’avez jamais fait.

Ne soyez pas sévère avec vous quant au résultat, soyez heureux d’avoir pris le temps d’essayer : le voyage est déjà une destination.

Le plus important n’est pas ce que vous avez fait, détachez vous de l’objet, le plus important c’est le plaisir que vous avez pris à le faire. C’est cette sensation qui vous donnera l’énergie et la persévérance de le refaire encore et encore. Puis, un jour, vous verrez, le résultat sera aussi grand que la joie et l’implication que vous aurez mis à l'oeuvre.

Vous sentez l’impulsion de créer à la lecture de cet article ?

Foncez !

© 2020 | toom design